Tâche complexe

Une tâche complexe exige la mobilisation et l’organisation d’une série de ressources (savoirs, savoir-faire, attitudes) acquises précédemment. Elle se définit en outre par :

  • son ouverture : elle peut être effectuée par différentes démarches et/ou éventuellement conduire à différents résultats. Sa réalisation n’est ni automatique, ni algorithmique, elle doit donc faire l’objet d’une analyse, d’un jugement de pertinence de la part de l’élève ;
  • son caractère inédit : elle présente les mêmes invariants, mais pas nécessairement les mêmes paramètres que des tâches réalisées en cours d’apprentissage. Si la tâche a déjà été réalisée précédemment en classe, l’élève est seulement invité à reproduire ce qu’il a déjà fait ;
  • son caractère non guidé : une consigne ne cite ni les ressources à utiliser ni les démarches à mettre en œuvre ; elle doit seulement expliciter les attentes des évaluateurs et fournir les aspects arbitraires de la tâche.